Université du Temps Disponible

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Aînés / Université du Temps Disponible / Cours / Histoire et symbolique du Tarot
Actions sur le document

Histoire et symbolique du Tarot

2020

Nous avons étudié plusieurs façons de disposer les Arcanes majeurs du Tarot (en une simple ligne ou en deux rangées superposées), ce qui nous a permis de constater que les Arcanes peuvent être lus par paires (horizontales ou verticales), riches de significations. Nous devons désormais nous focaliser plus attentivement sur les trois rangées horizontales et les sept colonnes du « Diagramme Camoin », avec la position du Mat mis à part. Ce diagramme contient la clef de l'enseignement de Philippe Camoin, lequel a décelé dans les cartes du Tarot de Marseille différents codes secrets tellement bien cachés qu'ils en étaient devenus quasi invisibles. La clef du mystère de l'ordre à adopter pour étudier le Tarot est codée dans le Tarot même. En effet, la Structure codée du Tarot apparaît déjà dans les trois dés de la table du Bateleur, le premier des Arcanes majeurs. Chacun de ces dés est relié au nombre 7 comme nous le montrent leurs faces apparentes. Lorsque nous avons étudié les onze paires du Tarot totalisant 21 dans la disposition des 22 Arcanes en une seule ligne (21 = nombre de la Sagesse selon la Bible et nombre de l'Arcane final, celui du Monde), nous avons compris l'importance de ce nombre qui est l'une des clefs du Tarot de Marseille. Quand on sait que les trois dés sont appelés les « Armes du Christ », on commence à comprendre qu'il existe des rapports insoupçonnés entre le Tarot et un enseignement spirituel de très haute valeur, que l'on peut qualifier d'ésotérique. Nous étudierons la progression du Mat sur le sentier initiatique qui le fera accéder du plan terrestre (et humain) au plan céleste (et divin), en passant par un monde intermédiaire surhumain. La division des Arcanes majeurs en trois plans est également indiquée par les trois marches blanches qui figurent au pied de l'Arcane XVI ou Maison Dieu, un code répété de façon identique à la base d'une des deux tours de l'Arcane XVIII, c'est-à-dire La Lune. Nous voici dès lors emmenés sur les traces des Initiés qu'étaient les bâtisseurs de cathédrales, réunis au sein de confréries organisées en sociétés secrètes. Les bâtisseurs de cathédrales et les créateurs du Tarot de Marseille avaient en réalité une connaissance en commun, reposant notamment sur l'emploi du Nombre d'Or. Nous trouverons évidemment dans les Arcanes majeurs des références multiples aux outils de ce compagnonnage initiatique (l'équerre et le compas en tout premier lieu), ainsi qu'à la Géométrie sacrée. En examinant cet itinéraire initiatique, nous verrons également les raisons des choix judicieux opérés par Alexandre Jorodowsky et Philippe Camoin parmi les innombrables versions du Tarot de Marseille afin de restaurer ce jeu dans sa pureté originelle. Grâce notamment aux moules en bois du Tarot de Nicolas Conver (datant de 1760) ainsi qu'à des jeux français, belges, allemands et suisses, Philippe Camoin a pu examiner différentes lames très anciennes pour retrouver les détails qui permettaient de comprendre les codes secrets du Tarot. Il a prouvé par la même occasion que, contrairement aux affirmations des historiens qui se sont penchés sur la question des origines, le Tarot a bien été conçu à Marseille et ce, dès le début de l'ère chrétienne, avant de se répandre dans une zone couvrant un vaste territoire s'étendant de l'est de l'Espagne au nord de l'Italie. L'enseignement qu'il contient remonte à sainte Marie-Madeleine et est relié à l'Évangile de saint Jean. Il a été sauvegardé par un ordre religieux marseillais, l'Ordre de Saint-Victor, héritier du moine Jean Cassien (Ve siècle), qui était arrivé à Marseille après avoir passé vingt années auprès des saints ermites du désert d'Égypte. Les ermites égyptiens étudiaient les évangiles apocryphes contenant un enseignement ésotérique et les paroles secrètes de Jésus-Christ. Saint Jean Cassien avait contribué à instaurer un christianisme provençal appelé « monachisme égyptien ». Son ordre, qui comptait près de 5000 moines, avait une réputation de sainteté dans toute l'Europe. 
Le Tarot de Marseille a pu, grâce à cet héritage, transmettre une tradition sacrée en relation avec Marie-Madelaine, l'« apôtre des apôtres » que les évangiles apocryphes présentent comme la compagne spirituelle du Christ.

FRAIS DE PARTICIPATION AU COURS : 100 euros pour l'année académique 

Dates des cours : les samedis à 10h

  • 17 et 24 octobre
  • 21 et 28 novembre
  • 12 et 19 décembre

Utilisé depuis des siècles, le Tarot met en oeuvre un monde de symboles d'une richesse inépuisable. On ne peut douter de son enseignement ésotérique, secrètement transmis à travers les âges. Le problème de ses origines reste très difficile, voire impossible à résoudre.
 
Mais il est évident que sous l'apparence anodine d'un simple jeu de cartes nous a été transmis un savoir immémorial et tellement précieux qu'il fallait absolument continuer de le léguer aux générations futures. Le fait d'utiliser précisément un jeu offert en guise de divertissement aux couches populaires fut une idée de génie pour tromper la vigilance des autorités, toujours enclines à exercer une censure qui eût été désastreuse. Encore fallait-il s'assurer à toute époque de deux choses : la pérennité de la reproduction et de la transmission des symboles dissimulés dans les cartes, ainsi que l'existence d'initiés capables de les comprendre et de les communiquer à de futurs adeptes. Le collier que portent l'Empereur et la Justice du Tarot représente cette longue chaîne des initiés qui ne doit jamais être interrompue ! Tous les maillons de cette chaîne ont une égale importance à travers les âges. Les détails des dessins reproduits (les images elles-mêmes) et les prodiges de la merveilleuse « langue des oiseaux ou des oisons » (les sons des mots servant à désigner ces images, ainsi que les rébus issus de leur lecture) sont là pour alerter tous les esprits soucieux de la préservation des richesses d'une tradition plusieurs fois millénaire. Les Égyptiens, les Grecs et les Romains pratiquaient déjà la langue des oiseaux. Ne craignons pas de les suivre sur cette voie royale et poétique (Tar Ro, le chemin de pharaon et tareau, tareaud ou le creusement du sens !).
 
Nous utiliserons de préférence le Tarot de Marseille dans la version d'Alexandro Jodorowsky et Philippe Camoin parce qu'au terme d'un long travail de recherche, ils ont tenté de le restaurer dans sa pureté originelle. Au cours d'une étude approfondie de l'histoire très compliquée et de la symbolique particulièrement subtile du Tarot, nous nous pencherons évidemment sur les enseignements du passé, notamment ceux des ésotéristes. Nous verrons que le Tarot, multidimensionnel, à la fois ludique et extrêmement complexe, ne se laisse réduire à aucun des innombrables possibles qu'il ouvre.
 
Nous devrons observer attentivement chaque carte : personnages, animaux, végétaux, astres, paysages et objets, ainsi que les nombres, les appellations et les couleurs figurant sur les 78 lames du jeu, avant d'examiner les significations particulières des différents arcanes du Tarot. Nous nous attacherons plus particulièrement aux 22 arcanes majeurs qui sont autant de chemins initiatiques, dont les étapes peuvent être interprétées de multiples façons. Mais les arcanes mineurs sont également importants et apportent un complément incontournable à la compréhension des arcanes majeurs. Nous verrons également en quoi nos jeux de cartes traditionnels peuvent être rapprochés du Tarot. Parcours long, minutieux, exigeant, mais vraiment passionnant.

FRAIS DE PARTICIPATION AU COURS : 100 euros pour l'année académique 

Dates des cours : les samedis à 10h

  • 18 & 25 janvier
  • 15 & 22 février
  • 14 & 21 mars
     

2019

Cours de Chantal du Ry

Utilisé depuis des siècles, le Tarot met en oeuvre un monde de symboles d'une richesse inépuisable. On ne peut douter de son enseignement ésotérique, secrètement transmis à travers les âges. Le problème de ses origines reste très difficile, voire impossible à résoudre.
 
Mais il est évident que sous l'apparence anodine d'un simple jeu de cartes nous a été transmis un savoir immémorial et tellement précieux qu'il fallait absolument continuer de le léguer aux générations futures. Le fait d'utiliser précisément un jeu offert en guise de divertissement aux couches populaires fut une idée de génie pour tromper la vigilance des autorités, toujours enclines à exercer une censure qui eût été désastreuse. Encore fallait-il s'assurer à toute époque de deux choses : la pérennité de la reproduction et de la transmission des symboles dissimulés dans les cartes, ainsi que l'existence d'initiés capables de les comprendre et de les communiquer à de futurs adeptes. Le collier que portent l'Empereur et la Justice du Tarot représente cette longue chaîne des initiés qui ne doit jamais être interrompue ! Tous les maillons de cette chaîne ont une égale importance à travers les âges. Les détails des dessins reproduits (les images elles-mêmes) et les prodiges de la merveilleuse « langue des oiseaux ou des oisons » (les sons des mots servant à désigner ces images, ainsi que les rébus issus de leur lecture) sont là pour alerter tous les esprits soucieux de la préservation des richesses d'une tradition plusieurs fois millénaire. Les Égyptiens, les Grecs et les Romains pratiquaient déjà la langue des oiseaux. Ne craignons pas de les suivre sur cette voie royale et poétique (Tar Ro, le chemin de pharaon et tareau, tareaud ou le creusement du sens !). 
De nombreuses étymologies ont été proposées à propos du mot "Tarot". Nous les étudierons.
Nous utiliserons de préférence le Tarot de Marseille dans la version d'Alexandro Jodorowsky et Philippe Camoin parce qu'au terme d'un long travail de recherche, ils ont tenté de le restaurer dans sa pureté originelle. Au cours d'une étude approfondie de l'histoire très compliquée et de la symbolique particulièrement subtile du Tarot, nous nous pencherons évidemment sur les enseignements du passé, notamment ceux des ésotéristes. Nous verrons que le Tarot, multidimensionnel, à la fois ludique et extrêmement complexe, ne se laisse réduire à aucun des innombrables possibles qu'il ouvre.
Nous devrons observer attentivement chaque carte : personnages, animaux, végétaux, astres, paysages et objets, ainsi que les nombres, les appellations et les couleurs figurant sur les 78 lames du jeu, avant d'examiner les significations particulières des différents arcanes du Tarot. Nous nous attacherons plus particulièrement aux 22 arcanes majeurs qui sont autant de chemins initiatiques, dont les étapes peuvent être interprétées de multiples façons. Mais les arcanes mineurs sont également importants et apportent un complément incontournable à la compréhension des arcanes majeurs. Nous verrons également en quoi nos jeux de cartes traditionnels peuvent être rapprochés du Tarot. Parcours long, minutieux, exigeant, mais vraiment passionnant.
Chantal du Ry, licenciée en philosophie et lettres (philologie classique et histoire). Professeur retraité, enseigne à l'UTD depuis sa fondation. Ecrivain, auteur de "  Huy, histoire d'une ville médiévale à travers ses légendes et ses monuments". 

FRAIS DE PARTICIPATION AU COURS : 100 euros pour l'année académique 

Dates des cours : les samedis à 10h

  • 19 et 26 octobre
  • 16 et 23 novembre
  • 14 et 21 décembre
UTD

37, Rue Sous-le-château
4500 Huy

085/25 44 59

dXRkQGh1eS5iZQ==

Horaire

Localisation