Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Projet ViciGAL - La Ville sollicite le CGT
Actions sur le document

Projet ViciGAL - La Ville sollicite le CGT

Le ViciGAL est un projet important dans le cadre du redéploiement touristique de la ville et de la politique qu'elle mène en matière de mobilité douce. Le projet « ViciGAL » vise à créer une dorsale de mobilité douce et touristique (type voie verte), reliant Yvoir à Huy, de Meuse à Meuse. Le projet se développe sur 41 kilomètres d’Yvoir à Huy, de RAVeL à RAVeL. Plus spécifiquement, il relie le RAVeL « EuroVelo 5 – Étape 5 – De Namur à Dinant » au RAVeL « EuroVelo 3 – Étape 4 – De Huy à Namur ».

Le parcours prend son départ à Yvoir, sillonne la vallée du Bocq, rejoint Crupet, un des plus beaux villages de Wallonie, remonte vers la gare de Courrière via Maillen et à partir de cet endroit suit autant que possible le tracé de l’ancien tram vicinal pour rejoindre Huy en passant par Gesves et Ohey.

À Huy, le tracé passe par la Vallée de la Solières, classée Natura 2000. Au niveau de l’aménagement touristique, des panneaux didactiques, des bancs, des aires de détentes et/ou de pique-nique seront prévus. Localement des aires de stationnement seront également aménagées afin de permettre le départ d’une balade.

Au contraire des quatre communes (Yvoir, Assesse, Gesves et Ohey) qui ont pu prétendre à des subsides via leur PCDR (Plan Communal de Développement Rural), la Ville de Huy, n'ayant pas de PCDR, n'a pu bénéficier de ces subsides et entreprend d'autres démarches en vue de permettre la réalisation de ce projet. Ainsi, en mars, elle a rentré un dossier dans le cadre de l'appel à projets du Ministre de la Mobilité (subvention en mobilité active 2019). Néanmoins, afin de compléter cette potentielle enveloppe, elle soumet également un dossier au CGT. La décision du Conseil communal du 6 mai 2019 porte sur la pérennité du projet. En effet, la Ville de Huy doit prendre des engagements portant sur des aspects financiers, le maintien de l'affectation touristique de la subvention pendant un délai de 15 ans ainsi que le maintien en bon état de la réalisation subsidiée.