Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Projet Médi-Market: recours au Conseil d'Etat
Actions sur le document

Projet Médi-Market: recours au Conseil d'Etat

Projet Médi-Market: Huy en recours au Conseil d'Etat

 

 

Dans le cadre du projet Médi-Market, la Ville de Huy a décidé d'introduire un recours au Conseil d'Etat.

En 2020, la Ville de Huy a remis un avis défavorable à la demande de la société Colim qui projetait d’implanter à Ben-Ahin une enseigne Médi-Market proposant des produits de parapharmacie.

Cette décision était motivée par le fait qu’elle ne respectait pas le projet initial qui portait sur l’implantation d’un magasin de chaussures mais aussi et surtout en raison de la concurrence que ce nouveau commerce allait exercer sur les pharmacies et parapharmacies de Huy qui proposent déjà des produits similaires.

Le fonctionnaire du SPW n’ayant étonnement pas tenu compte de l’avis défavorable de la Ville de Huy en délivrant le permis, le Collège hutois, soutenu par le la Commune de Wanze qui défendait là les pharmacies implantées sur son territoire, a introduit un recours « en interne » qui a été accepté par le Ministre compétent.

Face cette décision, la société Colim a décidé de saisir le Conseil d’Etat pour qu’il invalide la décision du Ministre.

Bien décidé à défendre jusqu'au bout les intérêts des pharmacies et parapharmacies installées à Huy, le Collège communal a décidé lui-aussi d’aller, avec le Ministre wallon, en recours au Conseil d’Etat.

Le Collège Wanzois, informé de cette décision, a souhaité s'associer à cette démarche marquant ainsi sa volonté de défendre également le maillage existant sur Huy et sur Wanze.

« Nous gardons notre ligne qui est de défendre les intérêts de nos commerçants, en l’occurrence ici de nos pharmaciens.

Une enseigne supplémentaire implantée entre nos deux communes n'apporterait aucune plus value, si ce n'est un effet de concurrence malvenu dans le contexte actuel et à venir. » commentent les Bourgmestres de Huy et de Wanze.