Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Plan zonal de sécurité 2020-2025
Actions sur le document

Plan zonal de sécurité 2020-2025

Plan zonal de sécurité 2020-2025

Le plan zonal de sécurité (PZS) 2020 à 2025 sera présenté au conseil communal du 12 novembre prochain. Il constitue un outil visant la planification et la mise en œuvre de la politique policière localeafin d’atteindre les objectifs en termes de sécurité et de qualité de vie.

Le plan est articulé autour des trois objectifs stratégiques que sont (1) la gestion de la sécurité publique dans des quartiers de l’Hypercentre, (2) la lutte contre le phénomène vol qualifiés dans les bâtiments et (3) la lutte contre le trafic de stupéfiants.

En outre, des thématiques sont prises en considération sous la forme de points de vigilance particulière.

Ces choix stratégiques ont été déterminés au niveau local par le conseil zonal de sécurité qui s’appuie sur un diagnostic stratégique, l’évaluation du plan zonal de sécurité précédent, l’anticipation et la prise en compte des tendances futures déjà identifiées au niveau local et ayant une incidence potentielle sur la politique de sécurité locale et les attentes de l’autorité communale.

Ce plan a été élaboré pour répondre aux réalités de la ville : 21.293 habitants, un territoire de 47,74 km2 et une densité de population de 446,02 habitants par km. On peut estimer que les différents pôles d’activités de la ville (commerces, centre hospitalier, établissement pénitentiaire, site nucléaire, établissements scolaires, gares, événements culturels et sportifs…) drainent quotidiennement plus de 35.000 personnes à Huy.

Dans le cadre de la rédaction du PZS2020-2025, l’autorité communale et la zone de police ont accordé une attention particulière au sentiment d’insécurité exprimé par des habitants de la rive gauche et ce d’autant que les données policières objectives montrent une hausse de faits commis dans différents quartiers de la rive gauche (violence, alcool, stupéfiants, squat, dégradations...). Des actions ont été entreprises pour contrer le phénomène : (1) lutte contre les habitations à l’abandon, (2) sécurisation des immeubles problématiques, (3) orientation des patrouilles policières, (4) contrôles de police et actions de grande envergure menant dans certains cas à des privations de liberté menant et/ou mises sous mandat d’arrêt.

A côté des données objectives (voir chiffres en annexes), d’autres informations plus subjectives participent à l’orientation de la politique mise en place (l’analyse du Moniteur de sécurité 2018, la collaboration avec le service communal de prévention, le diagnostic local de sécurité et les informations relayées par les inspecteurs de quartier).

Voici les objectifs retenus :

1. Objectif stratégique relatif à la gestion de la sécurité publique dans des quartiers de l’hypercentre afin d’assurer un cadre de vie agréable au sein de la commune, trouver le juste et bon équilibre entre le respect de la sécurité des personnes et les conséquences induites directement par la vie d’une ville animée. La zone s’attachera particulièrement à traiter les troubles de l’ordre public, à agircontre l’insécurité subjective ressentie au centre-ville en partie liée à la consommation d’alcool, au deal ou à la consommation de stupéfiants, à opérer des contrôles de la fréquentation des cafés par les jeunes et de la consommation d’alcool qui en découle, à poursuivre ses actions de contrôles en matière d’absentéisme scolaire, à veiller à faire respecter les biens publics ou privés (dégradations / vandalisme), à maintenir la quiétude de cette partie du centre-ville (tapages nocturnes ou diurnes) et à ne pas laisser se développer des zones de non-droit.

2. Objectif stratégique relatif au phénomène vol qualifiés dans les bâtiments au sens large. Il s’agit de diminuer le nombre de vols qualifiés dans les bâtiments. Les faits de vols qualifiés avec circonstances aggravantes commis dans les immeubles au sens large du terme c’est-à-dire y compris les habitations particulières, les établissements commerciaux, les établissements publics, les bureaux ou les écoles sont visés.

La zone s’attachera particulièrement à améliorer la qualité du constat et des procès-verbaux en vue d’augmenter le taux d’élucidation et de diffuser les informations adéquates pour le niveau fédéral (groupes d’auteurs itinérants), à renforcer la solidarité entre les habitants des quartiers mais aussi proposer la surveillance des immeubles inoccupés, à favoriser les mesures de techno-prévention et à augmenter la présence préventive sur le terrain et à limiter les conséquences néfastes pour les victimes en leur proposant un accompagnement sur le plan psychologique.

3. Objectif stratégique relatif au phénomène « Production et trafic de drogues ». Il s’agit de lutter contre l’importation, l’exportation, la fabrication, la vente et l’offre à la vente de produits stupéfiants.

Reste que pour atteindre ces objectifs, le concours de la population est indispensable et tout comportement suspect doit être signalé au numéro d’appel d’urgence 101 de façon à ce qu’une équipe de police puisse être envoyée rapidement vers le lieu de l’intervention afin de procéder aux constats, vérifications, recherches et autres interpellations qui s’imposent.