Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / JIDF - 16 femmes remarquables hutoises
Actions sur le document

JIDF - 16 femmes remarquables hutoises

Par Truyen Elise Dernière modification 15/03/2021 10:40

16 Hutoises exceptionnelles et engagées ont été sélectionnées parmi les candidatures proposées. Certaines sont des visages connus, d’autres moins. Ci-dessous, découvrez les descriptifs qui nous ont été envoyés par les personnes désireuses de mettre à l’honneur ces Hutoises exceptionnelles.
*D’autres femmes mériteraient elles aussi d’être à l’honneur. Ce panel n’a rien d’exhaustif, il reflète les choix de ceux qui ont répondu à cet appel à candidatures !
Bonne (re)découverte !


 
Cassandre Evans - Athlète
27/12/2001

Cassandre Evans est une jeune athlète hutoise pratiquant le décathlon, le pentathlon, l'heptathlon , le saut en longueur et le lancé de javelot.
Elle commence la compétition en 2012 et se classe régulièrement sur les 3 premières marches du podium aussi bien en salle qu'en extérieur.
Engagée, elle milite aux côtés de son entraîneur, Vincent Decros, afin que les instances internationales reconnaissent la place des femmes dans le décathlon, réservé jusqu'à présent aux hommes.
En 2019, elle reçoit le "prix sportif" de la ville de Huy et est classée 6e parmi les 50 femmes de l'année des Grenades-RTBF.
Cassandre poursuit actuellement des études en kinésithérapie à l'HEPL Barbou de Liège.


 
Micheline Thonet - Résistante
19/07/1925-21/06/2018

Figure connue de la résistance hutoise, elle s’y est engagée aux côtés de son frère Victor.
Ce dernier a été abattu par les nazis en 1943.


 
Christiane Dubois - Personnalité politique
27/6/1932-24/8/2003

Christiane Dubo­is était conseillère communale à Ben-Ahin avant la fusion des communes en 1976 puis conseillère communale à Huy, indépendante politiquement. Cette dame était lourdement handicapée, ayant été atteinte de la polio avant 1960 …elle était restée deux ans au moins, dans un poumon d’acier qui lui permettait de respirer ...et puis elle pu se libérer de cette contrainte physique et hospitalière. Elle vivait avec ses parents et sa sœur à la poterie de Ben-Ahin. En effet, son père, bien connu, était le potier de Ben-Ahin et la poterie se trouve à Ben plus précisément ( les Prés Brion) . Son action politique et sociale était largement connue des Ben-Ahinois qui faisait appel à elle dans le cadre des demandes de reconnaissance d’handicap, de démarches diverses en tout genre …elle n’hésitait pas à téléphoner au juge de la jeunesse pour certaines familles, aux députés de tout bord …son papa la conduisait partout…puis d’autres ont pris le relais…elle était le point de contact pour l’ opération 48.81.00 …devenue CAP 40…son indépendance à l’égard des partis politiques lui permettait de demander de l’aide à tous les mandataires politiques quelle que soit leur couleur politique…qui ne la lui refusait pas ou rarement , le téléphone était son arme de combat pour les petites gens et leur bien-être . Elle s’est battue pour obtenir l’accès à l’Hôtel de Ville de Huy ainsi qu’aux bureaux communaux pour les handicapés, en chaise roulante…bien avant qu’il y ait une loi … Elle était un exemple de courage, toujours de bonne humeur (chaque année, tous les Ben-Ahinois recevaient les vœux de fin d’année sous forme de poème !) , disponible et accueillante comme toute sa famille. Une belle personne que l’on n’oublie pas !


 
Jenny Bolly/Charlier - Artiste
23/04/1897-18/03/1996

Artiste-peintre, bien connue des Hutois qu'elle a séduits par ses paysages de la région et surtout ses magnifiques bouquets de fleurs. En 1979, elle crée la" Fondation Bolly-Charlier". La fondation organise des expositions à la "Galerie Juvénal" Place Verte, et a pour objectif de soutenir les artistes dont l'activité se développe sur le territoire de la Fédération.


 
Maria Giuseppina Carlozzi - Maman au grand coeur
26/02/1935 – 4/12/2020

En quittant son Italie natale pour la Belgique dans les années 60, Maria Giuseppina (ou Pina pour ses amis) a fait le sacrifice de beaucoup de femmes de son pays. Et c’est seule après le décès de son mari à l’âge de 37 ans qu’elle va élever cinq enfants en travaillant jour et nuit. Cette vie de courage a permis à ses enfants de voler de leurs propres ailes et à ses petits-enfants d’avoir la possibilité d’ouvrir toutes les portes. Partie cette année 2020, elle restera un membre de la communauté italienne et de la communauté hutoise dont chacun se souviendra pour son fort caractère, son esprit festif et sa joie de vivre. Pour sa grande famille : ses enfants, beaux-enfants, petits-enfants, arrières petits-enfants elle restera un pilier et un modèle d’amour, de persévérance et de courage.


 
Colette Dehin - Avocate
26/11/1938.

Colette Dehin fait partie de ces femmes exceptionnelles qui sont de nature discrète et modeste.  
Âgée de 21 ans, elle intègre, le 31 octobre 1962, le barreau des avocats de Huy. En 60 années de carrière, si elle ne compte plus les affaires plaidées, elle se rappelle encore facilement des moments forts qu’elle a vécus.
Première femme à s'être inscrite au barreau des avocats de Huy, elle fut aussi la première femme à en devenir son bâtonnier de 82 à 84 et à présider le conseil de discipline. 
Membre également de l’Ordre national des avocats, Collette Dehin aura donc passé sa vie à défendre ses clients voyageant entre les palais de justice et son bureau de l’avenue Lebeau où elle est d'ailleurs née.   
Si aujourd’hui, elle a fait un pas en retrait pour se consacrer à des activités moins professionnelles, elle est toujours motivée à enfiler la robe pour se rendre au palais. 
Autant te dire que, même si Colette Dehin ne brandit pas forcement le drapeau du féminisme, elle l'incarne d'une belle manière à savoir par son parcours et sa vision de la société. 


 
Amide Canolli - Figure du monde associatif
3 mars 1971

Cette maman de trois enfants est née au Kosovo le 3 mars 1971. Comptable de formation, elle s'investit au sein de la ligue des femmes pour assouvir son besoin de venir en aide à autrui. Après la guerre du Kosovo de 98, elle décide de venir rejoindre sa sœur en Belgique
Confrontée aux réalités d'un parcours d'intégration compliqué, Hamide décide, pour les combler, de fonder l'ASBL Dora Dores en 2003. Aujourd'hui reconnu comme centre de formation, de ressources et de solidarité pour les personnes issues de l'immigration, cette véritable institution accueille plus de 150 personnes venant des quatre coins du monde. C’est un projet solidaire dont notre ville peut se vanter et qui a indéniablement réussi grâce à l'investissement de sa fondatrice.


 
Anne Hardy - Figure religieuse
Vers 1621

Suivant la tradition, vers 1621, une humble Hutoise, Anne Hardy, ramassait du bois sur la montagne du Sart quand elle aperçut une statuette de la Vierge. Cette découverte est fêtée tous les sept ans en remerciement de la fin d'une sécheresse catastrophique.


 
Jeanny Dormal/Loumaye - Figure du monde associatif
17/07/1932-28/11/2018

Elle est née à Huccorgne le 17 juillet 1932, a habité à Tihange depuis 1946 et décède à Huy le 28 novembre 2018.
Fondamentalement juste et soucieuse d’accueillir tout le monde, ses activités ont toujours été orientées vers le bien-être des autres et cela a duré une cinquantaine d’années. Au travers de différentes manifestations, où très souvent elle opérait en vraie capitaine, entourée d’amis et amies, tous bénévoles, ils apportèrent de la joie, par des organisations telles : la fête des mères, des conférences à thèmes, des repas, l’organisation de la fête du quartier des Malles Terres. Jeanny, entourée de ses compagnons, a métamorphosé ‘Noss' Baraque en un lieu de rencontres, de partages et de convivialité.


 
Colette Laffut - Institutrice
03/06/1963

Colette LAFFUT ou"Madame Colette" pour tous les petits bouts (dont certains sont devenus bien grands ?) qu'elle accompagne depuis plus de 30 ans est institutrice maternelle à l'école communale de Solières. 
En plus de ses innombrables qualités d'enseignante, Colette possède aussi des talents d'artiste puisqu'elle peint de manière abstraite et adore jouer avec les couleurs pour un résultat hors du commun.
Elle a d'ailleurs participé à l'exposition de fresques sur les devantures de commerce au moment de Noël (Les Mariées de Marieet Ose & vous).
Il s’agit d’une Hutoise exceptionnelle pour le cœur qu'elle met dans son métier et dans son art.


 
En hommage au personnel soignant féminin

A vous infirmières, médecins, aides soignantes qui chaque jour partez au combat ! Merci pour vos efforts dans cette pandémie hors-normes.


 
Renée Dautrebande - Journaliste
18/08/1929- 14/06/2015 

Ancienne cheffe d’édition de La Meuse Huy-Waremme, elle était entrée au journal à l’âge de 17 ans, comme secrétaire. Très vite, elle est ensuite devenue la première journaliste féminine de la région, avant de devenir cheffe d’édition en 1967.
En 1995, après son départ à la retraite et près de cinquante années de journalisme, Renée Dautrebande avait fondé l’UTD (Université du Temps Disponible), une association dont l’objectif était de lutter contre l’isolement des personnes en proposant des activités culturelles de qualité. Elle fut aussi membre de l’Alliance française et du Soroptimist et a participé à la rédaction de nombreux ouvrages sur l’histoire locale.


 
Carole Matagne - Comédienne/Artiste

Dès l'école primaire, Carole Matagne se sent comme chez elle sur scène. Elle finit son parcours scolaire, ouvre un salon de toilettage pour chiens et continue le théâtre sur son temps libre.
En 2010, elle découvre l'improvisation et celle-ci devient une révélation. Elle devient membre intégrante de la troupe des Rhinos.
Lors d'un coaching d'impro, elle rencontre Enzo Burgio, qui très vite va lui proposer le premier rôle dans sa comédie "Tu m'as promis". A partir de là, Carole décide de se consacrer uniquement à la scène.
Suite au succès de leur jeu scénique, ils décident d'écrire et de jouer ensemble la comédie "La faute à qui?", qui raconte l'histoire de l'infidélité dans un couple suite à la naissance d'un enfant. Ils constituent aussi un duo d'impro, et sont à l'initiative du festival international d'improvisation du Centre Culturel d'Amay. 
En 2015, Carole fait ses premiers pas au sein de la Ligue d'improvisation professionnel belge et frôle les planche de la patinoire du Théâtre du Marni à Bruxelles.
 Mais l'idée d'être seule en scène ne lui quitte pas l'esprit. En octobre 2017 elle entame l'écriture de son One Belle-Mère Show. Carole nous parle du statut de belle-mère, du bonheur (ou pas) de vivre avec l'enfant d'un autre. Et c'est sans hésitations qu'elle décide de s'entourer du talentueux Mathieu Debaty pour la co-écriture et la mise en scène de son One Belle-Mère Show! En mars 2018, elle reçoit le prix du public au festival Caval'rire de Herve. Gagne le concours de la salle Andy Mc Dowell et gagne un prix spécial au festival du rire d'Oupeye. Gagnante du VOO RIRE FESTIVAL de Liège en 2019.
En 2020, elle se lance dans l'écriture de la mimi série humoristique " 1semaine sur 2 " avec son acolyte de toujours Mathieu Debaty.


 
Christiane Halut - Figure du monde associatif
28 décembre 1926

Celle qui a longtemps œuvré aux côtés du Père Pire est aussi connue pour sa défense acharnée sur le plan culturel des fêtes septennales. Elle a créé les Hoyets de Huy et a lancé avec la Fédération des Commerçants le tout 1er Marché de Noel à Huy.
elle a créé la section Hutoise du Conseil des Femmes Francophone de Belgique . Elle a été une des premières dames à avoir exercé son droit de vote.


 
Anne-marie Lizin - Personnalité politique
5/1/1949 à Huy -17/10/2015

Pour Anne-Marie, Huy était le centre du monde. C’est ici qu’elle venait se ressourcer après l’avoir parcouru, ce monde, habitée par ses combats en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, pour l’émancipation des peuples et contre la pauvreté. C’est à Huy qu’elle ressentait, au plus près, les préoccupations de la population. Entre autres réalisations, Anne-Marie est l’auteure de la loi belge pénalisant les violences conjugales.

  • Bourgmestre de Huy pendant 26 ans (1983-2009)
  • Première femme Présidente du Sénat de Belgique
  • Auteure de la première – et, jusqu’ici, unique – loi pénalisant les violences conjugales et intrafamiliales (connue sous le nom de « loi Lizin »)
  • Rapportrice de l’ONU sur l’extrême pauvreté
  • Rapportrice de l’OSCE sur la prison de Guantanamo
  • Présidente du Conseil des Femmes Francophones de Belgique (1996-2002)
  • Fondatrice et Présidente d’honneur de Synergie Wallonie pour l’Egalité entre les Femmes et les Hommes


 

Michèle Quinet/Le Docte - Figure du monde associatif
24/08/1944

NB. Texte écrit par Michèle Quinet-Le Docte).
Née à Matadi en RDC (père belge + mère franco/haïtienne = ouverture sur la multiculturalité).
Retour en Belgique en 1960.
1966 mariage avec Claude Quinet (à La Roche en Ardennes ).
Mère de 4 enfants (Patrick, Muriel, Gérard, Stéphan).
Grand-mère de 9 petits enfants (de 27 ans à 2 1/2ans).
Etudes 1-technologue de laboratoire clinique.
2-master /licenciée en Santé Publique de l'ULg (et agrégation ).
Profession: Enseignante à la Haute Ecole provinciale /Barbou.
NB :j'ai vécu Mai 68 en mère de famille rebelle !
Activités bénévoles :
Je suis passionnée et convaincue du rôle des femmes.
Ce sont pour la plupart des amies, des amis... des connaissances qui sont venu-e-s vers moi sachant que s'il y avait une cause à défendre, et surtout lorsque les femmes étaient en cause, j'acceptais ! 
Je n'ai jamais eu de préjugés, ni de discrimination envers les uns ou les autres.
C'est certainement une force, une attitude que je tiens de ma famille et qu'avec mon époux, qui m'a toujours soutenue, nous avons transmis à nos enfants !
Donner une deuxième chance aux plus précarisé-e-s me tient à cœur car on ne choisit pas toujours sa route et ...la Vie n'est pas un long fleuve tranquille.
Mais... quand on a la chance d'avoir autour de soi et en soi une force et des moyens qui nous permettent  de rebondir, je ne peux imaginer de laisser les autres sur le bord du chemin... alors  JE BOUGE !
Mon implication, mes activités (liste pas vraiment chronologique) :

  • Présidente /Fondatrice de l'Association des Licenciés-Masters en SP (1976).
  • Membre active du comité de la ligue des familles (?1980 ) et toujours actuellement lectrice du prix VERSEELE  dans les écoles de la Ville (plus de 20 ans).
  • Déléguée syndicale/membre du conseil de participation de l'institut paramédical du Barbou.  
  • Membre du Conseil francophone des femmes.
  • Membre de la Croix-Rouge (près de 40 ans ) et prise de responsabilités différentes :  Présidente de la maison CR de Huy, Présidente provinciale, membre du CA, actuellement responsable du Volontariat pour la Province de Liège.
  • Présidente /Fondatrice(1985) de l'ASBL Service Education pour la Santé  toujours active dans le milieu carcéral et multiculturel.
  • Membre cofondatrice de l' ASBL Hébergements protégés depuis plus de 15 ans (renommé Altis ), actuellement Vice-Présidente.
  • Vice-présidente du Centre de Santé Mentale Huy (plus de 20 ans).
  • Active lors de  l'accueil et du soutien de la ville de Huy aux KOSOVARS et attentive au travail d'Hamide Canolli lors de la Fondation de DORA DORES, actuellement Vice-Présidente.
  • Vice-Présidente de l'ASBL Le Maillon Humanitaire (crée avec le soutien du CHRH il y a plus de 15 ans) et active sur le terrain lors de missions au Maroc et en RDC.
  • Membre fondatrice du Collectif femmes Condroz Huy Hesbaye.
  • Membre active de l'ASBL SALAMTA /Ethiopie.
  • Membre active de la plateforme hutoise de l'accueil et hébergement des migrantes et migrants / cogestionnaire de la SISTER HOUSE.
  • Membre du Soroptimist Club de Huy  depuis près de 30 ans (notamment Past-Présidente).
  • Vice-Présidente du conseil consultatif des aînés.

Plus d'infos sur les activités/évenements organisés dans la cadre de la Journée internationale des droits des femmes de Huy sur la page FB officielle :  Journée internationale des droits des femmes à Huy