Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Navigation

Actions sur le document

projet d'établissement

Projet d’établissement de l’école communale de Huy-Sud.

L’équipe éducative de notre école ambitionne d’éduquer les enfants qui lui sont confiés autour de trois grands axes :

  • Une école où l’enfant apprend à apprendre :
    aime travailler, éveiller sa curiosité et son esprit critique, communiquer son savoir en développant un travail suivi et régulier.
  • Une école où l’enfant apprend à entreprendre :
    est capable de travailler de façon autonome, de réaliser des projets avec l’aide et/ou les conseils des enseignants. Il en est fier.
  • Une école où l’enfant apprend à prendre ses responsabilités :
    apprend à faire la différence entre bonne et mauvaise action, entre bon et mauvais comportement.
    admet ses erreurs sans les faire endosser par un autre.

Intégration d’enfants à besoins spécifiques.

Afin de rencontrer les attentes du Décret du 03 mars 2004 (et de ses modifications ultérieures) traitant des intégrations :

  • Lorsque le principe de l’intégration permanente totale, temporaire totale ou temporaire partielle est envisagé pour un élève de notre établissement, à la demande des parents et de la direction de l’école spécialisée dans laquelle sera inscrit l’enfant, un accord sera négocié entre les différents partenaires (Directions des deux écoles et/ou membres de l’équipe éducative de notre école, centres CPMS, parents de l’élève.) afin de mettre tout en œuvre pour une intégration répondant au mieux aux intérêts de l’élève. Toutefois, ce protocole ne sera établi que pour une année scolaire dans le respect de l’organisation de l’école. 
  • Il est d’abord précisé, dans le respect des périodes octroyées par la Communauté Française, le type de fonction qui assurera l’accompagnement de l’enfant, ainsi que l’organisation horaire de présence. Les pistes privilégiées pour la qualité de l’intégration porteront sur la différenciation, la remédiation disciplinaire, la rééducation logopédique, le renforcement à l’éducation psychomotrice. Aucune formation spécifique ne sera imposée à un titulaire, la charge liée à son métier étant par définition suffisante.
    Il n’est pas d’actualité d’organiser une formation sur site concernant l’intégration.
  • Cependant, afin de garantir à chaque enfant concerné la qualité pédagogique annoncée dans le projet d’établissement, dans la première phase d’essai dont l’échéance est fixée à juin 2012, le nombre d’enfants, dont l’intégration sera concrétisée, sera limité aux enfants inscrits au 01/09/2011.

    Au-delà du 30/06/2012, les critères définis par l’équipe pédagogique pour concrétiser une intégration seront :

    - Etre scolarisé dans l’établissement et avoir besoin d’un encadrement spécifique ne nécessitant pas un passage direct vers l’enseignement spécialisé ; user toutes nos ressources pour faire évoluer l’enfant,
    - Au niveau primaire : l’intégration se limitera à un enfant par degré,
    - Au niveau maternelle : suite à l’année de transition prenant fin le 30/06/2012, il sera ajouté une limite dans le projet d’établissement prenant cours le 01/09/2012. (Aucune demande d’intégration n’est formulée pour l’année 2012-2013.)

  • Les réunions de concertation entre les différents acteurs intervenant dans le cadre de l’intégration seront prioritairement envisagées durant les horaires établis en début d’année.

  • Comme prévu dans les textes légaux, le projet d’intégration peut prendre fin au terme de chaque année scolaire, chacune des parties ayant marqué son accord au protocole pouvant demander de mettre fin à l’intégration et le passage à temps plein de l’élève dans l’enseignement spécialisé. En cours d’année scolaire, pour des motifs exceptionnels, quand il s’agit de l’intérêt de l’enfant, moyennant l’accord des partenaires, la/le ministre peut autoriser l’interruption de l’intégration en cours de processus.

Cette équipe adhère aux projets éducatifs et pédagogiques du pouvoir organisateur et aux objectifs généraux du décret-mission repris ci-dessous :

Articles importants du décret référence:
  • Article 6. – Décret Missions - La Communauté française, pour l'enseignement qu'elle organise, et tout pouvoir organisateur, pour l'enseignement subventionné, poursuivent simultanément et sans hiérarchie les objectifs suivants :
    1° promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves;
    2° amener tous les élèves à s'approprier des savoirs et à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle;
    3° préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d'une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures;
    4° assurer à tous les élèves des chances égales d'émancipation sociale.
  • Article 8. – Décret Missions - Pour atteindre les objectifs généraux visés à l'article 6, les savoirs et les savoir-faire, qu'ils soient construits par les élèves eux-mêmes ou qu'ils soient transmis, sont placés dans la perspective de l'acquisition de compétences.  Celles-ci s'acquièrent tant dans les cours que dans les autres activités éducatives et, de manière générale, dans l'organisation de la vie quotidienne à l'école.  
    A cet effet, la Communauté Française pour l'enseignement qu'elle organise, et tout pouvoir organisateur, pour l'enseignement subventionné, veillent à ce que chaque établissement :
    1° mette l'élève dans des situations qui l'incitent à mobiliser dans une même démarche des compétences transversales et disciplinaires y compris les savoirs et savoir-faire y afférents;
    2° privilégie les activités de découverte, de production et de création;
    3° articule théorie et pratique, permettant notamment la construction de concepts à partir de la pratique;
    4° équilibre les temps de travail individuel et collectif, développe la capacité de consentir des efforts pour atteindre un but;
    5° fasse respecter par chaque élève l'obligation de participer à toutes les activités liées à la certification organisée par l'établissement, et d'accomplir les tâches qui en découlent;
    6° intègre l'orientation au sein même du processus éducatif, notamment en favorisant l'éveil aux professions et en informant les élèves à propos des filières de formation;
    7° recoure aux technologies de la communication et de l'information, dans la mesure où elles sont des outils de développement, d'accès à l'autonomie et d'individualisation des parcours d'apprentissage;
    8° suscite le goût de la culture et de la créativité et favorise la participation à des activités culturelles et sportives par une collaboration avec les acteurs concernés;
    9° éduque au respect de la personnalité et des convictions de chacun, au devoir de proscrire la violence tant morale que physique et met en place des pratiques démocratiques de citoyenneté responsable au sein de l'école;
    10° participe à la vie de son quartier ou de son village et, partant, de sa commune, et s'y intègre de manière harmonieuse notamment en ouvrant ses portes au débat démocratique.

L'équipe pédagogique de notre établissement a le souci d'amener les élèves à la maîtrise des compétences transversales et à l'acquisition des compétences disciplinaires telles que définies par le Décret Missions. Elle respecte le programme du CECP que le Pouvoir Organisateur de la Ville de Huy a adopté.

Dans l'axe éducatif, visant à rencontrer au mieux les valeurs et les objectifs choisis par le Pouvoir Organisateur tels que définis dans le projet éducatif de la Ville de Huy, à savoir

  • la démocratie,
  • la neutralité et la tolérance,
  • le respect des droits de l'enfant et ses devoirs,
  • la maîtrise des compétences de base,
  • l'égalité des chances,
  • la citoyenneté responsable.

Dans l'axe pédagogique, afin de répondre au défi du projet pédagogique de notre pouvoir organisateur, l'enfant, pourra construire ses savoirs, les intégrer et les réinvestir au quotidien et

  • développer
    au maximum les potentialités de chacun,
    l'autonomie et la confiance en soi,
    l'ouverture aux autres et à leur culture,
    l'expression, la communication et la créativité,
    la curiosité et l'esprit scientifique,
    la solidarité.
  • assurer
    pour tous la maîtrise des compétences et des acquis de base,
    un développement corporel harmonieux.
  • faire découvrir aux enfants
    - la richesse de l'histoire, du patrimoine culturel et de l'environnement naturel, en privilégiant le niveau local et régional,
    - la vie sociale et économique.

Pour nous enseignants, notre école est un lieu où l'élève a:

Le droit à apprendre à apprendre
Plutôt que d'apprendre pour apprendre sans savoir pourquoi, montrer à l'enfant la fonctionnalité des apprentissages (à quoi cela sert), donner aux enfants des méthodes, des moyens, des outils, des références, ... pour l'amener progressivement vers son autonomie.

Le droit à l’erreur
C’est en se trompant qu’on apprend. « L’erreur est un outil pour apprendre » dit Astolfi.
Apprendre, c’est toujours prendre le risque de se tromper.
Il ne s’agit en aucun cas pour l’enfant  de se complaire dans l’erreur. Celle-ci ne doit pas être sanctionnée mais doit être signalée pour que chacun sache pourquoi il l’a commise, la comprenne et l’analyse. Elle doit être le tremplin de l’apprentissage, le déjà-là qui va lui permettre de faire évoluer sa pensée.

Le droit à la différence
La population scolaire est des plus diversifiées, à l’échelle de ce qui se passe dans la société. Notre école accueille des enfants de diverses nationalités, ce qui permet l’enrichissement des différences et la lutte contre toute forme de racisme.

Le droit à la parole
Les différents lieux de parole permettent aux enfants et aux adultes de s'exprimer, de s'écouter: ouverture et disponibilité, réunions parents-instituteurs, accueil des parents le matin à l'école maternelle,….

Ces différents lieux permettent
  • de dégager des projets, de trouver des solutions à des conflits,
  • d'exprimer ses sentiments, d'organiser la vie de la classe et de l'école,
  • de développer la sociabilité, le respect d'autrui, la citoyenneté responsable, … bref, les valeurs démocratiques. Toute prise de parole est une première prise de distance et nous permet de mieux gérer les conflits,
  • de vivre ensemble dans un climat de confiance, d'écoute, de dialogue, de tolérance, en gérant, le plus habilement possible, le recours à toute forme de violences,
  • de se respecter.

Pour atteindre ces objectifs, l'équipe éducative amènera les élèves à comprendre quels sont les droits et les devoirs de chacun, à se respecter et à respecter les autres, ainsi que la société et l'environnement, par la discussion, l'échange d'idées,…

  • en classe, écoute de l'enfant lors de l'accueil, chaque matin, à l'école maternelle, et participation active des enfants de primaire à la vie de l'école,
  • concertations régulières et programmées entre les enseignants,
  • aménagement d'espaces de jeux et de détente, organisation d’activités pendant le temps de midi et après journée suivant les subsides,
  • organisation de la classe de manière à ce que les enfants évoluent dans un milieu accueillant et stimulant,
  • organisation de visites (musées, marché, expositions,… )et de rencontres permettant le contact avec les réalités sociales et économiques de notre société,
  • apprentissage du travail en équipe et responsabilisation des tâches vis-à-vis du groupe,
  • affinement de son jugement, confrontation de son avis à celui des autres, capacité de poser des questions, comparer, évaluer (pour ou contre), donc développement progressif de l'esprit critique,
  • développement maximum de la solidarité au cours des activités quotidiennes (aide aux plus petits, aide aux élèves après une absence, aide auprès des condisciples en difficulté, ...),
  • contribution au maintien de la propreté et de l'ordre de la classe, de la cour de récréation, du gymnase, du réfectoire, …,

Des projets spécifiques animeront nos classes et susciteront des échanges interclasses.