Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Découvrir Huy / Projets de ville
Actions sur le document

Projets de ville

La ville de Huy est résolument tournée vers l’avenir.
 
La création et l’amélioration de logements et la revitalisation de plusieurs quartiers : Sainte-Catherine, Saint-Hilaire, Nord (gare), sans oublier celui du Quadrilatère au cœur de la ville, sont en effet à l'ordre du jour. Ceci se fait conjointement à la mise en place d’un nouveau plan lumière et d’une toute nouvelle signalétique touristique. Le tourisme, un des atouts majeurs de Huy, est au cœur d’un master plan visant le développement de la fonction stratégique du téléphérique (parcours de 3 km aller-retour au-dessus de la ville) en valorisant trois pôles : le départ du téléphérique (rive gauche, en bord de Meuse), l’arrivée à la Sarte (au sommet du Mur de Huy, à proximité du parc récréatif du Mont mosan) et la descente sur le Fort.
 
Découvrez ici les projets de ville, en cours et à venir.

Projet quartier nord

Important bassin de vie, la ville de Huy est à la fois le chef-lieu de l’arrondissement de Huy mais également un centre urbain important drainant un nombre toujours croissant d’emplois. La commune est aussi une terre d’enseignement, accueillant 12.000 étudiants par jour. Définie comme pôle principal dans le SDER, la ville de Huy constitue la polarité d’un bassin de vie allant de Braives à Ouffet, une polarité qui s’explique notamment par la localisation centrale de cette ville par rapport aux deux grandes agglomérations que sont Liège et Charleroi.
La commune de Huy est pourvue de deux gares, le long de la dorsale wallonne, la gare de Huy et celle de State ; ces deux gares drainent un nombre important de voyageurs.
Le quartier de la gare se situe en périphérie nord du centre-ville de Huy. Malgré une présence encore importante d’activités économiques liées aux services et à l’enseignement, le quartier est actuellement déstructuré et il entre dans la volonté des autorités hutoises de le redynamiser. La gare est un atout de développement pour ce faire ; elle doit devenir un nœud de communication et d’intermodalité visant à terme à devenir un moteur de renouvellement urbain.

L’appel a projets pour les fonds Feder a été rendu public le 14/03/2014.
En sa séance du 12/05/2014, le Collège a décidé de proposer au Conseil communal du 10/06/2014 d’approuver le dossier susvisé dans le cadre de l’appel à projets pour la programmation 2014-2020 des fonds structurels européens. Ce projet a été  porté par la Ville de Huy, la Conférence des Elus de Huy-Waremme, la SNCB, l’Etat belge (propriétaire de certaines emprises), la SPI et la SRWT.

Sur décision du gouvernement wallon du 21/05/2014, le dossier "La gare de Huy comme nœud multimodal" a été retenu en qualité de bénéficiaire de subventions dans le cadre des fonds européens Feder. Parmi les projets composant le portefeuille hutois figure la création d'une voirie de délestage, devant desservir le nouveau parking de 400 places de la SNCB, en cours de construction, et désengorger l'avenue Albert Ier. Sont également inclus le réaménagement d'un dépose-minute devant la gare de Huy et l'amélioration de la liaison escaliers entre le centre-ville et la gare.
Ces trois projets doivent permettre de placer la gare de Huy au centre de la mobilité régionale et assurer une requalification du quartier en tenant compte de tous les acteurs présents dans la zone (habitat,  commerces, entreprises, secteur tertiaire…).

Projet parking pont Europe

Par expropriation pour cause d'utilité publique, la Ville de Huy est entrée en possession de deux parcelles sises au pied du Pont de l'Europe, entre la Chaussée de Liège et le quai de Compiègne, dans le cadre du projet FEDER "La gare de Huy comme nœud multimodal". 
Le projet vise la création d'un espace de stationnement en plein air (d'une surface de ± 30 ares), à un emplacement idéal situé à l'entrée de la Ville, à 400m de la gare de Huy, 300m de la piscine et 400m du Centre culturel. La capacité sera de 87 emplacements, dont 4 PMR, avec des entrées et sorties rue Maurice Tilleux, en accord avec le SPW-DGO1 et les services de police. Les travaux prévoient la réalisation de fondations, la mise en œuvre de nouveaux revêtements, ainsi que l'installation de plantations et de mobilier urbain. Les arbres présents en limite de propriété seront conservés de manière à préserver la quiétude de l'habitat existant. Ces aménagements font l'objet d'une promesse de subsides supracommunaux de Liège Europe Métropole. Le permis d'urbanisme a été délivré le 18/10/2016.

Projet Felon Lange

Le site Felon-Lange est localisé à proximité du centre de Huy, sur la rive gauche de la Meuse, ceinturé au sud par la rue du Petit-Paris, au nord par la rue Renier, à l’ouest par la rue d’Amérique et à l’est par la voie ferrée Huy-Moha. La rue Saint-Hilaire coupe le site en deux parties.

La réhabilitation du site de l’ancienne "Fonderie Felon et Lange", à Huy, a été confiée à la société SPAQuE par le Gouvernement wallon dans le cadre du Plan Marshall. Entamé en 2009, le chantier de réhabilitation est terminé et la SPAQuE a procédé à l’évacuation des matériaux provenant des dernières excavations ainsi qu’au remblayage du site avec des matériaux d’apport extérieur et à son recouvrement avec des terres végétales. Après la déconstruction sélective des bâtiments de l’ancienne fonderie – et de leurs fondations - qui recouvraient la quasi-entièreté des 17.000 m² de ce site urbain, la SPAQuE a procédé aux travaux de réhabilitation des sols pollués. Au total, 30.800 tonnes de terres polluées auront été excavées et envoyées en centres de traitement agréés. 

La SPAQuE, en collaboration avec la Ville de Huy entend développer, sur la majeure partie du site, un quartier d'habitat et de petits commerces de proximité autour de l'ancienne ruelle Saint-Hilaire disparue lors de l'extension des premiers bâtiments de la fonderie. La Ville envisage également la construction d'un parking sur la plus petite partie du site, celle située au nord entre le chemin de fer, la rue Saint-Victor et la rue Renier de Huy. 
Le lieu se trouvant en zone d’activité industrielle au Plan de Secteur et étant de la sorte entravé dans son développement, la Ville de Huy et la SPAQuE souhaiteraient pouvoir s’écarter du Plan de Secteur en utilisant l'outil PRU (périmètre de remembrement urbain), afin de pouvoir procéder à sa reconversion. Après la réalisation de ce PRU pour lequel un bureau d'études a été désigné, les lignes directrices de la réaffectation du site seront tracées et des décisions pourront être prises afin de lancer un permis d'urbanisation.

Bassinia

Face à l'important état de dégradation de la fontaine du Bassinia, les autorités communales ont pris la décision, en concertation avec le SPW – DGO4, d’entamer une vaste campagne d’étude et de restauration du monument, patrimoine de la collectivité. 
Le Bassinia a fait l’objet d’un examen général et approfondi, suite à son démontage à l’automne 2009. Outre le traitement de corrosion et l'élimination de l'importante couche de calcaire, d'autres aspects ont été pris en considération, comme la vérification des structures en fer à l'intérieur de la partie centrale, l'identification du métal des tourelles et des personnages.  Un constat précis de l'état de la pièce a permis de fournir des indications quant à son avenir en tant que monument extérieur soumis aux intempéries. Le démontage intégral du monument a également permis de vérifier le système d'égouttage de l'eau provenant de la source de Sainte-Catherine. Des fouilles archéologiques ont été menées à cette occasion, le sous-sol de la fontaine n'ayant jamais été observé à la loupe.
Parallèlement, une demande de classement de la source du Bassinia, située dans le quartier de Sainte-Catherine, et du bâtiment l’abritant, de la même époque que la fontaine sise Grand’Place, a été introduite avec succès par les autorités hutoises (extension du classement le 14/06/2013). 

Après cette série d'études, un cahier des charges a été établi afin de lancer un marché de travaux. Celui-ci se constitue de deux lots : lot 1 - restauration des maçonneries, des systèmes hydrauliques et électriques et aménagements autour de la fontaine et lot 2 - restauration des ouvrages métalliques de la fontaine (à savoir personnages, tour centrale, cuve et dais impérial).
Le premier marché n'a pu être attribué en raison de trop grandes différences entre le montant des offres reçues et les estimations établies par le maître d'ouvrage. Un second marché a été relancé, par procédure négociée directe ; il est actuellement en cours d'attribution. La volonté de la Ville de Huy est de voir revenir la fontaine originale dans sa totalité sur la Grand'Place.

Quadrilatère

Le projet de transformation du Quadrilatère par la société privée CCI a permis à la Ville de Huy de développer une opération de revitalisation pour laquelle un arrêté ministériel a été pris le 24 avril 2014.
Cette opération vise à requalifier les espaces publics en relation directe avec le Quadrilatère, soit le réaménagement des liaisons vers le vieux Huy (rues de la Résistance et des Frères Mineurs), vers le centre culturel (avenue Adolphe Chapelle et rue Grégoire Bodart jusqu'au parc avenue Delchambre), vers la gare (rues du Coq et l'Apleit), les rues Delloye Mathieu et des Augustins.
Ces aménagements prévoient en une optimalisation de la mobilité douce, la sécurisation des cheminements piétons, la création d'espace vert (parking bibliothèque),…
Le Collège communal a marqué son accord, le 29 juin 2015, sur les principes d'aménagement et les sens de circulation induits par le projet.
L'élaboration du projet public, dont l'esquisse a servi de base à l'obtention de la promesse de subsides, est actuellement en cours d'élaboration.
Après accord du pouvoir subsidiant et obtention des autorisations administratives, il s'agira de lancer le marché pour la réalisation des travaux. Un phasage sera envisagé afin de ne pas enclaver le centre-ville, permettre l'accès au chantier privé et au parking public du Quadrilatère.

Maison repos Ste-Catherine

En ce qui concerne le projet de la maison de repos du CHRH pour le site Ste-Catherine, étant donné que la demande de permis d'urbanisme est toujours en cours d'instruction (article 127), c'est prématuré d'en parler sur le site.

Rénovation quartier Statte

Afin de redynamiser le quartier de Statte qui s'est fortement dégradé au fil du temps (axe de passage, disparition des commerces, divisions excessives d'immeuble, paupérisation, dégradation du cadre de vie,…), la Ville a décidé d'y mener une opération de rénovation urbaine.
A cette fin, le Conseil communal a validé le périmètre de l'opération le 10 juin 2014 ainsi que le cahier spécial des charges destiné à désigner un auteur de projet. C'est le bureau Agora s.a. qui a été désigné, à cette fin, par le Conseil communal du 13 octobre 2015. Il a ainsi pour mission d'élaborer le dossier de rénovation urbaine, en collaboration avec les autorités communale et la population locale.
Un subside de 60% sera octroyé à la Ville par le SPW pour cette mission, conformément à l'AGW du 28 février 2013.
Afin d'assurer les démarches participatives de l'opération, un appel à candidatures a été lancé afin de constituer une Commission locale de rénovation urbaine (CLRU). Le Conseil communal a ainsi désigné ses membres et fixé son règlement d'ordre intérieur en séance du 11 octobre 2016. Elle comprend des représentants des autorités communales, des techniciens, des représentants des associations du quartier, des riverains,…
La première phase du travail est actuellement en cours. L'élaboration du dossier de rénovation urbaine du quartier de Statte est en bonne voie.