Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Huy Tourisme / Découvrir Huy / Les incontournables / Portail du Bethléem
Actions sur le document

Le portail de la Vierge, dit le Bethléem

Rue du Pont
  • Accès libre

20x20 Bethléem © Colguy Bethléem2 ©Colguy Bethléem3 ©Colguy

Il peut être daté, pour sa porte centrale, du milieu du XIVe siècle.

Le tympan de ladite porte, compartimenté, présente quatre scènes sculptées qui ont trait à la naissance du Christ, ce qui explique l'appellation traditionnelle « Bethléem » donnée au portail.

Dans le compartiment gauche, au registre inférieur, la Nativité montre la Vierge couchée sur un lit, tenant son enfant dans ses bras, tandis que saint Joseph, représenté en buste, assiste à la scène appuyé sur un bâton. Dans une étable, l'âne et le bœuf veillent sur l'enfant Jésus encapuchonné et emmailloté dans un réseau de bandelettes. La double représentation du divin enfant dans la scène de la Nativité est à la fois étrange et rarissime.

L'Annonce aux bergers, composée de quatre anges, de deux bergers et de quatre moutons, donne l'impression de reposer sur le toit de l'étable.

Dans le compartiment central est représenté le Massacre des Innocents. Le roi Hérode est assis ; craignant que son trône ne lui soit contesté par l'avènement du Messie, il ordonne à ses soldats de tuer, à Bethléem et dans les environs, tous les enfants mâles de moins de deux ans.

Le compartiment droit est consacré à l'Adoration des Mages. La Vierge est assise, son enfant se tenant debout, le pied droit reposant sur l'avant-bras droit de sa mère.

Leur faisant face, les Rois mages apportent leurs offrandes. Le premier d'entre eux est agenouillé, cependant que le deuxième Mage tourne la tête vers celui qui le suit ; d'un geste de la main et du bras droits, il lui montre l'ange tenant une étoile figuré au-dessus de la Vierge Marie. 

Quant au gâble néogothique qui surmonte le tympan, orné de l'Assomption de la Vierge inscrite dans un quadrilobe, il date, à l'instar des portes latérales, des travaux effectués de 1887 à 1890.

Le portail de la Vierge, dit le Bethléem