Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Un budget 2019 ambitieux, rigoureux et bouclé en boni !
Actions sur le document

Un budget 2019 ambitieux, rigoureux et bouclé en boni !

Un budget 2019 ambitieux, rigoureux et bouclé en boni !

Le budget est bouclé à Huy ! En boni, il témoigne d’une gestion saine et rigoureuse. Des projets de grande ampleur et ambitieux pour la ville s’y retrouvent. La taxation reste quant à elle inchangée et le fonds nucléaire continue à être approvisionné.
« C’est le 1er budget de la législature. Il traduit les ambitions que nous avons pour la Ville. On doit pouvoir faire en sorte de positionner Huy entre Namur et Liège comme un pôle important. Pour atteindre ce but, nous suivons notre plan de Ville qui sera prochainement intégrée dans le plan stratégique communal (PST) et qui doit permettre de restaurer l’attractivité de la ville », explique le député-bourgmestre Christophe Collignon.
À l’ordinaire, les dépenses s’élèvent à 45.592.593 euros (elles étaient de 44.872.405 en 2018). De manière globale, les dépenses restent stables. Cependant, l’indexation des salaires et la mise en œuvre du plan de personnel ont pour conséquence que les dépenses de personnel augmentent.
À l’extraordinaire, le montant total des dépenses s’élève à 15.450.362 euros. Parmi les grands projets, on retrouve la poursuite de la revitalisation du quartier Nord dans le cadre du projet Feder (4.185.600 euros d’investissements dont 1.607.032 euros financés par subsides). Après avoir réalisé le dépose-minute à la gare, la rénovation de la Vieille chaussée de Statte et la liaison pédestre entre la gare et celle-ci, le collège prévoit de continuer à acquérir les terrains qui permettront de réaliser la nouvelle voirie d’accès à la gare, et de réaliser le parking de délestage au pied du pont de l’Europe. Ce budget extraordinaire ambitieux comprend aussi la première phase de revitalisation du quartier du Quadrilatère (950.000 euros d’investissements dont 583.538 euros de subsides). Il s’agit des travaux d’aménagement du parking de la bibliothèque, ainsi que la réfection des rues Delloye Matthieu et de la Résistance. Un autre grand projet à l’extraordinaire est la réfection du téléphérique pour un montant total de 7 millions d’euros (dont 5.812.085 euros de subventions et indemnisations d’assurance).
En tout, ce sont 7.278.000 euros qui seront consacrés au développement du commerce et du tourisme, 4.245.999 euros à des travaux de voirie, 852.500 euros à l'amélioration du patrimoine communal  et 716.742 euros aux infrastructures cultuelles, touristiques, sportives et d'enseignement.
Les projets suivant sont repris dans le budget : rénovation des ateliers Heine (790.000 euros), réfection des rues Portelette et des Trois ponts (700.000 euros), travaux de réfection dans les écoles (343.500 euros), déviation du ruisseau de l’Homme sauvage (220.000 euros), rénovation de la Maison du tourisme (238.000 euros), remplacement du chauffage de la bibliothèque (120.000 euros), remplacement de l’éclairage au fort (100.000 euros), réfection de la rue Saint Roch (95.000 euros), réfection de la Sarte à Ben (80.000 euros), équipements et mobilier urbain de voirie dans les quartiers (70.000 euros), projet Vicigal (47.399 euros), réfection du Thier au Pequet (40.000 euros), réfection des trottoirs de l’entité (30.000 euros), entretien des terrains communaux (15.000 euros) et réparation du pont Pré à la fontaine (6.000 euros).
Reste à noter que le budget ordinaire 2018 se clôture par un boni à l'exercice propre de 875.215 euros et de 226.030 euros à l’exercice global. Parallèlement à ce boni, le collège a pu continuer à alimenter le fonds nucléaire à concurrence de 500.000 euros supplémentaires, portant les provisions à un montant total de 13.328.901 euros.
« Depuis 2015, un effort important est consenti sur les provisions qui serviront notamment à faire face à la diminution des recettes futures », poursuit Christophe Collignon.
Ce boni et ces provisions ont pu être maintenus malgré la diminution progressive des recettes, lesquelles sont passées de 49.322.085 euros au budget initial 2017 à 46.967.809 euros au budget 2019. La diminution des recettes s'explique principalement par la fin du remboursement, par les communes protégées par le service régional d'incendie, de leur part des frais engagés par la Ville de Huy jusqu'en 2015.